ORLM RECOMMANDE :
Redécouvez le plaisir d'un Mac tout neuf

Un passage supposé des processeurs Intel vers Apple pourrait arriver sur les ordinateurs de bureau MacBook et macOS dès l'année prochaine.

Le changement des ordinateurs macOS avec processeurs Intel vers ceux créés par Apple semble se dérouler comme prévu. Du moins, c’est ce que pense Intel, selon un rapport récent.

La mise en commun de tous les logiciels fonctionnant sur iPhone, iPad et Mac confortent en tout cas d'avantage cette idée.

Des sources non identifiées chez Intel ont déclaré à Axios qu'Apple est définitivement en train de passer à des processeurs ARM personnalisés, probablement dès l'année prochaine.

Le premier rapport sur ce projet a été envoyé par Bloomberg au printemps dernier et devrait être lancé en 2020 ou 2021. Ming-Chi Kuo, analyste, a déclaré à l'automne dernier que le premier Mac doté d'une puce Apple pourrait sortir cette année ou l'année prochaine.

Deux raisons pour le changement de processeurs Apple

Le passage d'Intel à ARM constituerait le changement le plus important sur Mac depuis 2005, année où Mac est passé de PowerPC à Intel. Mais Apple a ses raisons.

La société a annoncé l’année dernière développer un cadre permettant au logiciel iOS de fonctionner de manière native sur Mac. Et il est supposé que cela va s'appuyer sur cela pour permettre aux applications MacOS et iOS d'être créées à partir d'une base de code.

L'iPhone et l'iPad utilisent des puces Apple série A tandis que les Mac utilisent des puces Intel. Il serait beaucoup plus facile pour les développeurs de créer des logiciels fonctionnant sur les trois types d’ordinateurs si iOS et macOS utilisaient tous deux le même processeur.

En plus de cela, Intel a toujours eu du mal à sortir des versions plus rapides de ses processeurs. Certains des retards durent depuis des années. En revanche, Apple est en mesure d'introduire des versions plus rapides de ses puces de la série A chaque année depuis 2007.

Cela dit, ce switch rendrait la vie difficile aux développeurs pendant un certain temps. Leurs apps devront prendre en charge deux architectures de puces différentes pendant des années, au fur et à mesure que les Mac basés sur Intel seront progressivement remplacés par des Mac basés sur ARM.

Apple ne fusionne pas iOS et macOS

La fusion entre iOS et macOS est apparemment en train d’atteindre la troisième base, mais elle ne va pas jusqu'au bout. Les dirigeants de la société ont insisté sur le fait qu’ils ne fusionneraient jamais iOS et macOS dans un système d’exploitation unique pour les appareils de bureau et mobiles.


ORLM RECOMMANDE :

CleanMyMac 2
x

   RECHERCHER