Lors de l'annonce des nouveaux MacBook Air, MacBook Pro et MacBook mini, Apple a fait des déclarations audacieuses sur les performances par rapport aux anciens Mac et PC. Les nouveaux modèles de Mac sont plus rapides que tout autre Mac en termes de performances monocœur et surpassent de nombreuses machines haut de gamme, y compris le MacBook Pro 16", en termes de performances multicœurs. Un premier bench est déjà disponible qui nous montre ces performances.

Concernant les performances, Federighi dit qu'Apple a "étonné" et que la puce M1 s'est avérée meilleure que ce que Apple pensait. Les dirigeants d'Apple ont été choqués par les chiffres de l'autonomie de la batterie.

Selon Ternus, au cours du processus de développement, il est devenu clair que la puce faisait plus que prévu. Les équipes d'Apple étaient "tellement passionnées et enthousiasmées" par la puce qu'elles ont continué à pousser et à optimiser.

Avec le MacBook Pro, MacBook Air et Mac mini utilisant tous la même, Federighi affirme que le principal facteur de différenciation est la capacité thermique. Le ‌MacBook Air‌ n'a pas de ventilateur et utilise un refroidissement passif, tandis que le MacBook Pro 13 dispose d'un système de refroidissement actif pour avoir des performances plus rapides.

Toute la gamme de Mac d'Apple va passer aux puces Apple Silicon au cours des 2 prochaines années, et en ce qui concerne les Mac Intel, les dirigeants d'Apple ont déclaré qu'ils faisaient confiance aux machines pour faire le travail pour lequel elles sont destinées. Federighi a déclaré que les Mac Intel exécutent macSO Big Sur et constitueront une grande partie de l'attention d'Apple pendant de nombreuses années. Apple s'attend à ce que la transition soit transparente, car Apple a de l'expérience après la transition de PowerPC à Intel en 2006.

Même s'il n'y a pas de changements de conception, Ternus a déclaré que les nouveaux Mac font "une déclaration" avec leurs performances et qu'ils constituent une "base formidable" pour le démarrage de la transition.

macOS Big Sur permet aux applications iPhone et iPad de s'exécuter sur le Mac, ce qui permet aux développeurs de créer une seule application pour toutes les plateformes. Les dirigeants d'Apple ont déclaré qu'ils n'avaient pas l'intention de fusionner l'iPad‌ et le Mac, et cela continue d'être le cas malgré le lancement d'applications universelles. Federighi a déclaré qu'il n'y avait pas de plan secret pour changer le fonctionnement du Mac et qu'Apple ne vise pas un Mac à écran tactile (dans un premier temps).

Federighi a déclaré qu'Apple avait conçu et fait évoluer l'apparence de macOS d'une manière qui semblait confortable et naturelle dans une famille d'appareils, et quelque chose comme le toucher n'était même pas envisagé (pour le moment).


ORLM RECOMMANDE :

x

   RECHERCHER