Selon le site Web de réparation iFixit, depuis 2016, chaque MacBook Pro recèle un défaut de conception caché qui nécessitera inévitablement une réparation onéreuse.

Le problème réside dans les câbles ruban qui connectent l'écran à la carte graphique à l'intérieur du châssis principal de l'ordinateur portable. L’ouverture et la fermeture de l'écran provoque finalement leur usure et leur déchirure, explique iFixit.

Taylor Dixon de iFixit explique pourquoi les écrans de tous les ordinateurs portables professionnels récents d’Apple risquent de tomber en panne:

«La génération actuelle d'ordinateurs portables MacBook Pro (de 2016 à aujourd'hui) utilise des câbles ruban souples pour connecter l'écran à une carte graphique située sous la barre tactile. Ces câbles sont soumis à la contrainte de flexion à chaque ouverture et fermeture de l'ordinateur portable. En peu de temps, ces câbles commencent à se fatiguer et à se déchirer ».

Le premier à tomber en panne est généralement le câble de rétroéclairage. Cela provoque l’effet de «lumière scénique» qui a donné son nom à ce problème. (Beaucoup de gens l'appellent «Flexgate».)



iFixit produit des outils et des guides pour la réparation des MacBook, iPhone, iPad et autres produits Apple. Son expertise dans ce domaine est largement reconnue.

La finesse des câbles rubans n’est qu’une partie du problème. En fait, les câbles ruban fins font en réalité partie de l’écran du MacBook. Quand ils s'usent, le seul moyen de résoudre le problème est de remplacer tout l'écran, «en transformant efficacement un problème de 6 € en un désastre de 600 €», selon Dixon.

Et ce problème potentiel pourrait s’étendre au-delà du MacBook Pro. L’affichage du MacBook Air publié l’automne dernier utilise le même design de base. Ce modèle est tellement nouveau que les câbles à ruban n’ont pas eu la chance de s’user. Cependant, iFixit prévient que le même problème finira probablement par se produire.

Une pétition sur Change.org demande à Apple de «lancer dès que possible un programme de garantie prolongée sur ce problème». À l'heure actuelle, il compte environ 8.500 signatures en augmentation.


x

   RECHERCHER