LE TALK SHOW HIGH-TECH DE REFERENCE

Trump affirme qu'Apple "va bien" en dépit de la dégradation de ses bénéfices

Par Raphaël Mercier Publié le : 05/01/2019

Trump affirme qu'Apple "va bien" en dépit de la dégradation de ses bénéfices

Lors d’une conférence de presse tenue à la Maison Blanche ce 04 janvier, le président américain Donald Trump a expliqué les récents déboires des revenus d’Apple, suggérant que la société "ira bien" malgré ses prévisions rétrogradées pour le premier trimestre 2019.

Interrogé sur l'annonce faite par Apple et son impact potentiel sur l'économie américaine, Trump a déclaré à tort que le titre Apple avait "augmenté de plusieurs centaines de pour cent" depuis son accession à la présidence. "Apple est une excellente société", a déclaré Trump.

Bien entendu, Apple n’a pas assisté à une augmentation "de centaines de pour cent" de son cours de bourse, le nombre se situant plutôt autour de 20% depuis l’inauguration de Trump en janvier 2017.

Trump a ajouté qu'il ne se souciait pas d'Apple, car ses appareils sont fabriqués «principalement en Chine», ce qui semble imputer ce fait aux problèmes financiers d'Apple. Il a également réitéré une fois de plus que Apple devrait transférer sa fabrication aux États-Unis et a suggéré "une demande d'amitié" avec le PDG d'Apple, Tim Cook.

"N'oubliez pas que cette pomme fabrique son produit en Chine. J'ai dit à Tim Cook, un de mes amis, que j'aime beaucoup: 'Fabriquez votre produit aux États-Unis, construisez ces grandes et belles plantes qui perdurent semble-t-il, construisez ces usines aux États-Unis. "

Apple a exposé de nombreuses raisons à la modification de ses prévisions, qui s’élève actuellement à 84 milliards de dollars et est passée de 89 à 93 milliards de dollars en novembre, mais les problèmes de fabrication en Chine ne faisaient pas partie de ces raisons.

Au lieu de cela, Apple a déclaré que le problème était dû au fait que les consommateurs chinois n’achetaient pas d’iPhone, ce qui n’était pas lié au lieu d’assemblage des appareils iOS.

Apple a également évoqué le calendrier de lancement de l'iPhone, la vigueur du dollar américain, les contraintes d'approvisionnement, les tensions commerciales et la faiblesse du nombre de mises à niveau de l'iPhone en raison de la réduction des subventions des opérateurs et du remplacement des batteries à bas prix disponible tout au long de 2018.

Selon Tim Cook, la montée des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, provoquée par la guerre commerciale de Trump, a eu une incidence sur les résultats nets d’Apple. En novembre dernier, Trump avait suggéré qu'un tarif de 10% puisse être appliqué aux iPhones et aux ordinateurs portables importés de Chine, mais jusqu'à présent, aucun tarif supplémentaire n'a été imposé.

x

   RECHERCHER