Un recours collectif déposé auprès du Tribunal d'appel de la concurrence de Londres conteste les taux de commission de l'App Store, arguant que les frais de développement sont répercutés sur les consommateurs.

Dans un communiqué de presse, les demandeurs de l'affaire font valoir qu'Apple a surfacturé près de 20 millions de clients de l'App Store du Royaume-Uni pendant des années en imposant une commission "excessive" et "illégale" de 30 % des achats intégrés aux développeurs.

Selon la BBC, le groupe réclame des dommages et intérêts pouvant atteindre 1,5 milliard de livres.

"Apple protège jalousement l'accès au monde des applications et facture des frais d'entrée et d'utilisation qui sont complètement injustifiés", a déclaré le Dr. Rachel Kent, spécialiste de l'économie numérique et chargée de cours au King's College qui dirige l'action collective.

Si le recours collectif est approuvé par le tribunal, l'action couvrirait tous les utilisateurs britanniques qui ont acheté des applications payantes, des abonnements ou des achats intégrés sur un iPhone ou un iPad depuis octobre 2015.


x

   RECHERCHER