La dernière Keynote d’Apple nous a proposé « une révolution » : les MacBook et Mac mini M1. Quelques mois après cet évènement, ces nouvelles machines semblent satisfaire largement. La question que soulève cette innovation est celle de la trajectoire de la marque ? Quel sera avenir pour ses produits, notamment portables ?

La portabilité est l’un des points forts de la marque, en proposant sa gamme Apple Silicon, Apple transpose la puissance de ses puces maison, déjà existantes sur téléphone et tablettes, sur ses premiers ordinateurs, et à l’avenir sur l’ensemble de sa gamme. En réalisant ce pas de côté, la firme s’affranchit d’Intel, gagne en autonomie, améliore fortement ses performances et en confort d’utilisation.

Si l’on sait qu’Apple a une vision de son avenir à moyen terme assez précise, on peut s’interroger sur cette uniformisation des puces mac et iOS. La marque aurait-elle une volonté de rapprocher les iPad des Mac en les rendant plus souples d’utilisation ou de rapprocher les Macs de la tablette en les rendant tactiles, peut-être un clavier détachable ?

Le Magic Keyboard pour l’iPad pro, réalise un pas de plus vers cette fusion des produits. Le seul point faible qu’il reste à l’iPad par rapport au MacBook c’est son logiciel. iPadOS est bien conçu et la prise en charge du pointeur nativement grâce à sa version 13.4, le rend plus pratique, l’USB-C offre un monde d’accessoires compatibles, mais il manque toujours l’accès à un monde de logiciels professionnels. S’il a vocation à réellement devenir un outil « pro », il a besoin d’un écosystème professionnel ainsi que d’une prise en charge complète et native des écrans externes. 

Avec la création des puces M1, Apple contraint les développeurs à proposer une offre logicielle sur des puces similaires à celles de l’iPad et de l’iPhone. D’ailleurs les applications iOS sont utilisables depuis un mac. Nous pouvons imaginer un avenir proche dans lequel la gamme pro des iPad et iPhone pourrait supporter les logiciels macOS et même supporter des écrans externes si l’iPhone Pro héritait d’un port USB-C.

Le fameux mode « dex » de Samsung propose une interface bureau. Cette dernière peine à prendre un réel usage professionnel. Cependant, Apple offre une expérience excellente depuis longtemps sur macOS, cette expérience mise au service d’un mode bureau des appareils iOS serait « la révolution » annoncée maintes fois par la marque. 

L’évènement du 20 avril nous en dira peut-être plus. Les rumeurs s’accordent pour dire que le « Spring Loaded » présentera la prochaine gamme d’iPad pro et mini. Il sera suivi par la WWDC de début juin qui répondra aux questions laissées sans réponse.


ORLM RECOMMANDE :

x

   RECHERCHER