Il est temps que les Mac arrêtent de fonctionner avec des processeurs Intel. De nouvelles preuves montrent qu’elles ont perdu leur utilité. Le passage aux puces conçues par Apple améliorera les périphériques macOS pour diverses raisons, notamment l'augmentation de la vitesse et de la durée de vie de la batterie.

Les iPad et les iPhone utilisent déjà des processeurs conçus par Apple. Des rapports non confirmés indiquent que la société avance également dans ses plans visant à abandonner les processeurs Intel sur les Mac. Le premier MacBook ou iMac doté d'un processeur Apple pourrait sortir dès 2020.

Les processeurs Apple de la série A seront bientôt plus rapides que ceux d'Intel Core

Les puces Intel de base étaient beaucoup plus rapides que celles de la série A d’Apple, mais les derniers iPads démontrent qu’Apple a presque rattrapé les MacBooks à base d’Intel. Les lignes de tendance indiquent que les performances de l’iPad dépasseront bientôt celles de MacBook Pro.



Nous avons comparé les scores Geekbench 4 du MacBook Pro et de l'iPad Pro les plus performants pendant quatre ans. Ensuite, nous avons projeté la comparaison de ces deux au cours des deux prochaines années.

Le graphique de gauche utilise l'augmentation annuelle moyenne en pourcentage de la performance sur quatre ans pour prédire l'avenir. Pour le MacBook Pro, l’amélioration annuelle moyenne est de 18,9%. Pour iPad Pro, c’est 58,9%.

Les performances des MacBook Pro ayant fortement augmenté entre 2017 et 2018, le graphique à droite utilise cette amélioration pour faire des estimations sur deux ans.

Quelle que soit la méthode utilisée, nos projections indiquent que l'iPad 2019 sera plus rapide que le meilleur MacBook Pro et que la tablette 2020 sera beaucoup, beaucoup plus rapide que le meilleur ordinateur portable d'Apple. En supposant que le MacBook Pro 2020 utilise un processeur Intel, bien sûr. 

Le passage à une puce Apple, selon la rumeur, apporterait apparemment de bien meilleures performances.

Bien entendu, les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Peut-être qu'Intel réalisera une avancée en 2020 qui conduira à des Mac grand public beaucoup plus rapides. Mais les chances semblent être contre.

Les conséquences pour les utilisateurs professionnels qui ont besoin de performances extrêmes n’est pas encore claire. Il est possible qu'Apple passe progressivement des puces Intel aux puces de la série A. Rien ne changera pour les utilisateurs de graphismes professionnels jusqu'à ce qu'Apple dispose d'une puce offrant les performances dont ils ont besoin.

Plus de pénurie de processeurs Intel

Peu importe la rapidité d’un processeur s’il n’est pas disponible ! Et cela a été un problème pour Apple récemment.

Apple n’est de loin pas le plus gros client d’Intel. Les Mac ne représentaient que 6,8% du marché mondial des PC au premier trimestre de cette année, et trois sociétés ont des parts de marché nettement plus importantes. C’est important car Intel a du mal à produire suffisamment de processeurs pour répondre à la demande, et les gros clients bénéficient presque toujours d’une priorité plus élevée.

Le résultat est que Apple ne reçoit pas toutes les puces dont il a besoin. Le PDG Tim Cook a déclaré cette semaine: 

Pour l’ensemble de nos activités Mac, nous avons été confrontés à des contraintes de livraison des processeurs au mois de mars, ce qui a entraîné une baisse de 5% de nos revenus par rapport à l’année précédente. Mais nous pensons que nos revenus Mac auraient été en hausse par rapport à l’année dernière sans ces contraintes.

Cela signifie qu'Apple n'a pas encaissé suffisamment de dollars dans les ventes sur Mac, car Intel n'a pas pu se débrouiller. Et Cook dit que Apple a probablement perdu plus d’argent que cela.

Ce qui est encore plus important, c’est tous les clients qui n’ont pas reçu leur Mac parce qu’Apple n’avait pas de puce à installer. Selon le cabinet d’études de marché Gartner, Apple a vendu environ 100 000 ordinateurs de bureau et ordinateurs portables en moins au premier trimestre de l’année 2018. Encore une fois, Cook pense que sa société aurait probablement vendu plus de Mac au premier trimestre que l’année précédente.

Cette situation changerait considérablement si les ordinateurs MacOS utilisaient des processeurs Apple. Apple conçoit ses propres puces de la série A mais confie sa production à TSMC, à Taiwan. Et comme plus de 200 millions d’iPhone ont été livrés au dernier trimestre, Apple est considéré comme le plus gros client de TSMC, et par conséquent le moins susceptible d’être affecté par des problèmes de production.

En collaboration avec Apple, cette société a produit des versions améliorées de la série A chaque année depuis le lancement de l'iPhone d'origine.

Les processeurs Apple pourraient être moins chers

C’est plus spéculatif, mais être le plus gros client de TSMC donne à Apple plus de poids dans les négociations sur le prix des puces. Comme il achète moins de processeurs à Intel que les autres fabricants de PC, le fabricant de Mac ne pourra probablement pas obtenir les meilleures offres.

Cela changerait si TSMC fabrique également les processeurs pour les périphériques macOS.

Meilleure autonomie de la batterie pour MacBook avec des puces Apple

Le plus récent iPad Pro 12,9 pouces bénéficie déjà de performances plus rapides que le MacBook Pro 13 pouces également sorti l'an dernier. Leurs écrans sont presque de la même taille mais le reste de la tablette est beaucoup plus petit. Malgré tout, la durée de vie de la tablette est considérablement plus longue: environ 13 heures contre environ 9 heures.

La principale différence réside dans les processeurs. La puce de la série A 7 nm d’Apple consomme beaucoup moins d’énergie que la puce Intel Core de 14 nm de l’ordinateur portable.

En conséquence, l'iPad génère beaucoup moins de chaleur - un autre nom pour la chaleur est le gaspillage d'énergie. La tablette n’a même pas de ventilateur car elle n’en a jamais besoin. Le MacBook Pro a définitivement un ventilateur. Faire souffler le ventilateur pour éliminer la chaleur perdue demande également de l'énergie.

Un MacBook Pro exécutant un processeur conçu par Apple pourrait également renoncer à un ventilateur. Ou au moins l'utiliser beaucoup moins.

Mac, iPhone et iPad seraient plus compatibles entre eux

Ce changement matériel entraînerait également d'importants changements logiciels, rapprochant les applications pour Mac et iPhone / iPad.

Soyons clairs: Apple ne fusionne pas maOS et iOS. Cependant, la société facilite la tâche des développeurs pour la création d'applications pouvant s'exécuter sur iPhone, iPad et Mac. Ce travail deviendrait plus facile si les trois types d’ordinateur fonctionnaient sur le même type de processeur.

Le principal bénéficiaire de ce transfert - supposé s'appeler Project Marzipan - sera les utilisateurs de Mac. Ils devraient s'attendre à ce que de nombreuses applications iOS soient finalement portées sur macOS.

Reste que la transition des processeurs Intel aux processeurs Apple va être compliquée mais il y a deux choses à retenir : 

- La première est qu'Apple l'a déjà fait plusieurs fois auparavant. En 2005, la société a transféré Mac de PowerPC à Intel.

- L'autre idée à retenir est que le passage aux processeurs Apple apportera de nombreuses améliorations. Performances plus rapides, durée de vie de la batterie améliorée, peut-être même des coûts inférieurs. 

Tout cela en vaudra la peine.

x

   RECHERCHER