Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a rédigé hier matin une nouvelle missive décrivant le plan de la société visant à créer une "plate-forme de messagerie et de réseautage social axée sur la confidentialité".

La nouvelle plate-forme de Facebook axée sur la confidentialité, qui verra la refonte de ses principales applications, s'articulera autour des principes suivants: interactions privées, cryptage de bout en bout, messages éphémères, sécurité, interopérabilité et stockage sécurisé des données.

Zuckerberg affirme que ses services seront reconstruits "autour de ces idées" au cours des prochaines années et que, à mesure que Facebook implémentera ces changements (sur Facebook et Instagram), la société "prendra position sur des questions importantes concernant l'avenir de l'internet "

Ces changements seront mis en oeuvre "ouvertement et en collaboration", a souligné M. Zuckerberg. De nombreuses personnes ne croiront probablement pas que Facebook est en mesure de créer une plate-forme aussi axée sur la protection de la vie privée.

Je comprends que beaucoup de gens ne pensent pas que Facebook puisse ou même voudrait créer ce type de plate-forme axée sur la protection de la vie privée, car nous n’avons pas actuellement une réputation solide en ce qui concerne la création de services de protection de la vie privée, et nous nous sommes concentrés sur les outils pour un partage plus ouvert. Mais nous avons montré à plusieurs reprises que nous pouvons évoluer pour créer les services que les gens veulent vraiment, y compris dans la messagerie privée et les stories.

Le reste de l'article de Zuckerberg détaille chacun des principes fondamentaux sur lesquels Facebook construira ses réseaux sociaux. Pour Messenger et WhatsApp, Facebook s'efforcera de les rendre "plus rapides, plus privés et plus sûrs" avec un cryptage de bout en bout. Des moyens supplémentaires pour "interagir en privé" avec des amis, des groupes et des entreprises seront ajoutés afin de faire de l'interaction avec les amis et la famille "une expérience fondamentalement plus privée".

Lors de la mise en œuvre du cryptage de bout en bout sur ses plateformes, Facebook prévoit d’améliorer sa capacité à identifier et à arrêter les mauvais acteurs utilisant des schémas d’activités pour apaiser les forces de l’ordre qui seraient contrariées par les efforts de cryptage prévus par Facebook.

Nous avons commencé à travailler sur ces systèmes de sécurité en nous basant sur le travail effectué dans WhatsApp et nous en discuterons avec des experts jusqu'en 2019 et au-delà avant de mettre pleinement en oeuvre le cryptage de bout en bout. À mesure que nous en apprenons davantage de ces experts, nous allons finaliser la mise en place de ces systèmes.

Zuckerberg indique que la société cherche des moyens de rendre les messages plus éphémères, peut-être en les supprimant au bout d'un mois ou d'un an par défaut. Pour ce qui est de l'interopérabilité, Facebook va permettre aux utilisateurs d'envoyer des messages à vos contacts à l'aide de l’un de nos services ", ce qui sera ultérieurement étendu à l’interopérabilité des SMS.

Facebook affirme qu'une grande partie de son travail est "à ses débuts" et qu'elle s'est engagée à consulter des experts, des avocats, des partenaires de l'industrie et des gouvernements pour "prendre de bonnes décisions".

L'article complet de Zuckerberg peut être lu sur Facebook.

x

   RECHERCHER