Une décision de l'administration Trump a obligé Google à révoquer la licence Android de Huawei, et un analyste respecté affirme que cela pourrait amener des millions d'acheteurs du monde entier à obtenir un iPhone.

Le mois dernier, le département américain du Commerce a placé Huawei et 70 filiales sur sa "liste d'entités". Cela empêche l'entreprise d'acheter des composants à des sociétés américaines sans l'approbation du gouvernement. Google a interprété cela comme signifiant qu'il ne pouvait plus permettre à la société chinoise d'accéder au système d'exploitation Android.

Pas d'Android, pas de vente

Huawei est le deuxième fabricant mondial de téléphones, mais Ming-Chi Kuo, analyste chez TF International Securities, prévoit une chute des ventes si la société ne peut pas utiliser Android, avec une baisse pouvant aller jusqu'à 10 millions d'unités par mois. Certains opérateurs de téléphonie mobile en dehors de la Chine ont déjà cessé d'offrir leurs combinés.

"Si les livraisons de smartphones Huawei continuent à baisser sur les marchés non chinois, la part de marché d'Apple gagnée… devrait compenser sa perte de part de marché sur le marché chinois", a déclaré Kuo. "Nous prévoyons que les livraisons annuelles d'iPhone pourraient revenir à environ 200 millions d'unités."

Apple avait vendu 208,8 millions d'exemplaires l'année dernière, mais M. Kuo avait déjà prédit que le total pour 2019 baisserait entre 188 millions et 192 millions, le ralentissement des ventes en Chine jouant un rôle important. Il n'a pas vu les livraisons d'iPhone remonter à près de 200 millions jusqu'en 2020 avec la sortie de l'iPhone 5G. C'est maintenant changé.

Mais Apple ne sera apparemment pas le véritable gagnant des sanctions imposées par l'administration Trump à Huawei. "Nous pensons que Samsung pourrait être le principal bénéficiaire si Huawei perdait des parts de marché sur les marchés de smartphones non chinois", a écrit Kuo. De nombreux fans des téléphones Android de Huawei seront plus intéressés par les appareils Android de Samsung que par les modèles iOS.

Huawei développe son propre système d'exploitation, qui pourrait être basé sur Android. Comme ce système d'exploitation est open source, tout le monde peut l'utiliser, mais sans licence, la version de Huawei ne peut pas inclure la boutique d'applications Android, ni un logiciel tel que Google Maps.

 

x

   RECHERCHER