ORLM RECOMMANDE :
Redécouvez le plaisir d'un Mac tout neuf

Apple souhaite que les développeurs fassent preuve de plus de transparence quant à l’utilisation du code de leur applications permettant d’enregistrer les interactions des utilisateurs.

Mettant en avant son engagement en faveur de la confidentialité des utilisateurs, Apple a contacté les concepteurs de plusieurs applications récemment présentées comme rassemblant des données d’analyse d’enregistrement sur écran sans les divulguer correctement.

«Nous avons informé les développeurs que ceux-ci enfreignaient ces conditions et directives strictes en matière de confidentialité et prendraient des mesures immédiates si nécessaire», a déclaré un porte-parole d'Apple.

Les applications sélectionnées pour collecter ce type de données incluent celles d'Air Canada, d'Abercrombie & Fitch, d'Expedia, de Singapore Airlines et de Hotels.com. Tous utilisaient la technologie de «session replay» développée par la société Glassbox.

Dans certains cas, ces «session replay» ont été envoyées à Glassbox, alors que dans d’autres, elles ont été renvoyées aux serveurs de la société. Bien que ces données aient été principalement obscurcies, elles incluaient dans certains cas des adresses électroniques et des codes postaux.

Apple ne joue pas

Selon un rapport de TechCrunch, un développeur a été invité à supprimer cette fonctionnalité d'enregistrement.

Dans un courrier électronique, Apple écrivait: «Votre application utilise un logiciel d’analyse pour collecter et envoyer les données d’utilisateur ou de terminal à un tiers sans le consentement de l’utilisateur. Les applications doivent demander le consentement explicite de l'utilisateur et fournir une indication visuelle claire lors de l'enregistrement, de la consignation ou de l'enregistrement des activités de l'utilisateur. "

Afin de bien faire comprendre à quel point le problème est pris au sérieux, Apple a demandé au développeur, en un jour, de supprimer le code et de soumettre à nouveau leur application sans quoi ils seraient bannis de l'app store.

Ce dernier incident fait suite au bannissement des apps Facebook par Apple après la découverte d'une application iOS qui collectait de grandes quantités de données utilisateur.


ORLM RECOMMANDE :

CleanMyMac 2
x

   RECHERCHER