ORLM RECOMMANDE :
Redécouvez le plaisir d'un Mac tout neuf

La Commission européenne doit officiellement enquêter sur Apple après que Spotify a accusé la société d'utiliser l'App Store pour désavantager délibérément d'autres développeurs d'applications.

Selon un rapport du Financial Times, la Commission de la concurrence de l'UE a décidé d'ouvrir une enquête antitrust officielle sur le comportement d'Apple "dans les prochaines semaines" après avoir interrogé des clients, des concurrents et d'autres sur le marché.

En mars, Spotify a déposé une plainte contre Apple auprès de l'UE dans laquelle il affirmait que le fabricant d'iPhone appliquait des règles de l'App Store qui "limitent délibérément le choix et étouffent l'innovation au détriment de l'expérience utilisateur".

Apple a rapidement réagi à l'accusation, la qualifiant de "rhétorique trompeuse" et affirmant que "Spotify souhaite bénéficier de tous les avantages d'une application gratuite sans être gratuit".

La plainte de Spotify porte sur la politique d'Apple consistant à imposer des frais de 30% sur les achats sur l'App Store, ce qui signifie que Spotify doit facturer à ses abonnés existants 12,99 $ par mois pour son forfait Premium via l'App Store, afin de percevoir ses frais standard de 9,99 $ par mois.

Daniel Ek, PDG de Spotify, a déclaré que cette politique conférait à Apple un "avantage injuste", dans la mesure où Spotify ne peut pas rivaliser de manière équitable avec le prix standard de 9,99 $ par mois d'Apple Music sur l'App Store.

Alternativement, si Spotify choisit de ne pas collecter de paiements via l'App Store, Ek a déclaré qu'Apple "applique une série de restrictions techniques et limitant l'expérience utilisateur" à la société. Au fil du temps, cela incluait également "le blocage de Spotify et d'autres concurrents des services Apple tels que Siri, HomePod et Apple Watch".

L’UE peut contraindre les entreprises à modifier leurs pratiques commerciales qu’elles jugent illégales et à infliger des amendes pouvant aller jusqu’à 10% de leur chiffre d’affaires mondial. Toutefois, les enquêtes de la Commission européenne peuvent prendre des années à moins que les entreprises concernées ne proposent de régler les problèmes en concluant des accords juridiquement contraignants leur permettant de modifier leur comportement.

Pour plus d'informations sur la position de chaque société sur le sujet, consultez le site Web Time to Play Fair de Spotify et le communiqué de presse d'Apple traitant des revendications de Spotify.


ORLM RECOMMANDE :

CleanMyMac 2
x

   RECHERCHER